Ouvrir le menu principal

Page:Bellerive - Brèves apologies de nos auteurs féminins, 1920.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
55
Mlle Lady Jetté

Ainsi donc Madame Jetté, en écrivant ces pages, a associé son nom à ses illustres devancières qui ont successivement écrit l’histoire de nos maisons d’éducation et de charité les plus importantes et à qui la religion et la patrie doivent la plus vive reconnaissance pour avoir mis en pleine lumière les éminentes qualités de dévouement et de charité de notre race dans la personne des fondatrices de ces institutions et de leurs co-servantes de Dieu, et pour nous avoir fait connaître les services inappréciables que ces institutions ont rendu à notre province et à notre pays.