Ouvrir le menu principal

Page:Bellerive - Brèves apologies de nos auteurs féminins, 1920.djvu/105

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
102
Auteurs féminins

choisir mieux. Elle y a mis toute la grâce de son talent d’écrivain, toute la ferveur de son âme de Canadienne et la soucieuse exactitude de détails que commandait la plus avertie et la plus aimable érudition. »

Mlle Daveluy est une des femmes patriotes dont nous sommes fiers. Son patriotisme ardent et éclairé se manifeste non seulement dans ses écrits et dans ses conférences, mais elle le traduit en action. Au printemps de 1916, elle et Madeleine provoquèrent à Montréal ce grand ralliement patriotique des femmes canadiennes-françaises qui eut pour objet de protester contre les mesures odieuses prises à l’égard des écoles françaises de l’Ontario et pour aider nos compatriotes dans la lutte magnifique entreprise pour conserver à leurs enfants le droit légitime d’apprendre à leur gré la langue maternelle. Elle prononça à cette occasion une allocution qui aviva dans le cœur de son auditoire un sentiment profond de sympathie et lui inspira les plus beaux sacrifices pécunaires.

Déléguées peu après, elle et Madeleine, avec la mission d’exprimer à la société féminine canadienne-française d’Ottawa les sympathies des dames canadiennes-françaises de la province, elle eut encore dans cette circonstance des paroles vibrantes d’émotion patriotique.

Voici comment le Droit relate ce beau déploiement d’éloquence :