Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/62

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


corrompues. Plusieurs officiers et employés de l’administration ont été témoins comme moi de ce spectacle hideux, que je ne puis me rappeler sans frissonner encore.

Napoléon ordonne à Murat de se mettre à la poursuite des Russes, et de s’établir à deux lieues au-delà de Mojaïsk ; mais ses intentions ne peuvent être remplies. Un combat assez vif s’engage entre Murat et Platow, qui couvrait cette ville avec l’arrière-garde russe. Le roi de Naples fut repoussé, et perdit dans cette affaire plusieurs officiers du plus grand mérite, entre autres le colonel Daubonne, de Besançon, qui avait succédé dans le commandement de l’artillerie de la 5e division, au colonel Maltes, emporté quelques jours auparavant, par un boulet, en faisant placer des pièces en position. Le colonel Maltes avait, comme le brave Martis, dont j’ai parlé plus haut, le pressentiment du sort qui l’attendait. « Je ne reverrai pas la France, disait-il souvent, ni ma femme, ni mes enfans ; je mourrai comme