Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/58

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le général Bonami avait servi sous Championnet, en qualité de général de brigade chef d’état-major. Étant tombé en disgrâce, il se retira dans la Vendée, près de Fontenay, où il épousa une demoiselle de noble extraction. Pendant un séjour qu’il fit à Paris, plusieurs années après, il voulut assister à une parade, et pour la voir de plus près, il mit l’uniforme de général. Napoléon l’apercevant, et ne le reconnaissant pas, s’avance vers lui, et lui demande qui il est. « Je suis le général Bonami. — Êtes-vous en activité ? — Non, sire. » Quelques jours après il reçut le brevet de général de brigade, commandant le 30e régiment de ligne.

L’acharnement avec lequel on se battait depuis plus de douze heures avait épuisé les deux armées. La nuit vint étendre ses voiles sur ce champ de carnage et de désolation…

Les Russes opérèrent leur retraite sur Moscou, et les Français restèrent maîtres du champ de bataille !