Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de Séménowska. Cet échec détermina Kutusow à renforcer la partie de sa position comprise entre la route de Moscou et la grande batterie. Cette précaution était d’ailleurs motivée par un mouvement qu’avait fait le prince Eugène pour se porter sur la rive droite de la Kalotcha, et s’emparer de la redoute. La division Morand fut chargée de cette opération. Le danger était imminent ; mais l’ordre était donné, et il fallait obéir. Le général Morand se rend à la tente du général de brigade Bonami, qui commandait le 30e de ligne, et lui dit que Napoléon l’a désigné lui et son régiment pour tenter l’assaut de la batterie. Le général Bonami répond qu’il exécutera ponctuellement les ordres de Napoléon. Toutefois il fait observer que deux colonnes russes s’avancent vers cette redoute, et qu’un seul régiment ne saurait suffire pour s’en emparer. Le général Morand réplique que ce n’est pas le moment de faire des observations, et lui réitère impérativement l’ordre de commencer l’attaque.