Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/395

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


des faits dont nous avions été spectateurs. Sa réponse fut que cela ne servirait à rien, et que nous n’avions fait qu’exécuter des ordres sans devoir répondre des suites. Gaudin, Couchy et Mauduison condamnés à mort, et amusés jusqu’au dernier moment pour qu’ils n’invoquassent pas la parole donnée par l’autorité, furent exécutés. Lacroix et sa femme furent ruinés par les frais du procès, et madame Lacroix condamnée à être en prison à Loches, où elle est encore pour je ne sais combien d’années, ne vivant que du travail que lui procurent les gens honnêtes qui la connaissent et qui la plaignent. L’argenterie n’a pas été rendue, et Charles est resté attaché à la police, qui, après s’en être servi, l’a fait mettre à Bicêtre.


FIN.