Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/350

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cependant madame de Turpin cherche d’abord à éluder, par une réponse pleine de déférence, la mission que lui propose le général Hédouville ; en même temps elle croit devoir en prévenir les chefs de son parti, et elle leur envoie la lettre du général. Aussitôt MM. de Châtillon, d’Andigné, et d’autres officiers, viennent près d’elle et trouvent que ces propositions méritent une sérieuse attention ; que, sans les accepter brusquement, il faut se les ménager : ils en préviennent MM. d’Autichamp, de Bourmont, Georges et Frotté.

Le général Hédouville écrivit une seconde lettre à madame de Turpin en lui envoyant une voiture et un aide-de-camp pour l’accompagner à Angers, ajoutant qu’il était venu pour substituer les lois de la justice à l’anarchie et au désordre, et qu’elle pouvait prendre confiance dans ses paroles.

Elle hésitait encore ; mais MM. de Châtillon et d’Andigné la pressent de se rendre à l’invitation du général républicain. Elle part