Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avant, soit après le passage du Niémen, effrayés sans doute d’une expédition aussi hasardeuse, et contre laquelle mille préventions s’élevaient à la fois, on fut obligé de faire beaucoup de promotions nouvelles. Les commissaires ordonnateurs furent chargés de ce soin. Mais leurs choix furent en grande partie rejetés par les régisseurs généraux ; ce qui prouve le peu de moralité des individus qu’on avait été forcé d’employer, et la disette d’hommes probes et capables pour remplir ces fonctions importantes.

On avait fait confectionner à Hambourg et à Dantzick environ quinze cents voitures, dont le mécanisme était fort ingénieux, et qui auraient pu devenir d’une grande utilité. Les quatre roues parallèles, celles de devant et celles de derrière, formaient avant-train ; de manière que dans les chemins les plus difficiles, au moment d’une surprise, on pouvait rétrograder sans faire aucun mouvement, qui, en pareil cas et dans la confusion résultant d’une attaque imprévue, n’aboutit