Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/347

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


beaucoup d’autres considérations encore donnèrent au général Hédouville, envoyé comme pacificateur, de puissans moyens de rétablir la paix publique. Le débarquement inopiné de Bonaparte, venant d’Égypte, et la révolution qu’il opéra dans le gouvernement, dont il prit les rênes, acheva la dissolution et la ruine du parti armé.

Voici les événemens qui se développèrent : M. de Bourmont avait surpris le Mans et marchait sur Laval ; M. de Châtillon avait effrayé Nantes ; et Georges la ville de l’Orient ; mais toutes ces opérations étaient demeurées sans résultats, quand le général Hédouville arriva, précédé d’une réputation parfaite, aussi estimé des royalistes que de son parti. Il était alors évident qu’il n’y avait rien de solide à attendre de l’Angleterre, et, d’un autre côté, que des événemens importans se préparaient à Paris, de manière à faire espérer un changement heureux dans le gouvernement.

On voyait arriver des troupes ; on pouvait