Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/241

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


coucher à Heilsberg, à huit milles de Creuzbourg. Le local de l’auberge était si resserré, et il y avait si peu de ressources pour louer des chambres aux environs, qu’on fut obligé d’avoir recours à un colonel du régiment d’infanterie, M. de Sturthereim, qui offrit à madame la duchesse d’Angoulême un asile dans son logement. La princesse l’accepta pour elle et la duchesse de Sérent.

Le 28, le Roi partit à sept heures du matin ; il fut déjeûner à Gustads, à trois milles d’Heisberg, et fut coucher à Hohenstein, à sept milles de Gustads.

Le 1er mars, le Roi partit à huit heures, après avoir entendu la messe, et déjeûna à Neidemberg, à quatre milles de Hohenstein : Sa Majesté fut coucher à Mlawa, à quatre milles de Neidemberg.

Le 2, le Roi partit et fut déjeûner à Liechanow, à quatre milles de Mlawa, et s’achemina pour aller coucher à Pultusk, à cinq milles de Liechanow. À une bonne lieue de Pultusk, et à peu près sur les cinq heures, le