Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/219

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fut relative aux circonstances du moment.

Le 25, le Roi partit à huit heures un quart d’Ilmagen, pour se rendre à Thadeyeken, à trois milles d’Ilmagen.

En descendant à Thadeyeken, chez le baron de Sass, Sa Majesté y éprouva un instant de consolation, par la réception que lui fit à déjeuner ce brave Courlandais. Depuis notre première arrivée dans son pays, il ne s’était jamais démenti ; il n’avait cessé de rendre à notre auguste maître, tout ce que son noble caractère et ses malheurs méritaient et mériteront toujours aux yeux d’un loyal gentilhomme.

Le Roi partit de Thadeyeken pour aller coucher à Oberbartau. À l’instant du départ de Sa Majesté de Thadeyeken, le jeune baron de Sass, désolé de ne s’être pas trouvé chez lui à Ilmagen pour y recevoir le Roi à son passage, arriva chez son père, supplia Sa Majesté d’agréer ses excuses, et de lui permettre de l’accompagner jusqu’à la frontière.