Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/187

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


du Roi. La princesse dit aussitôt : Ah ! monsieur a bien d’autres titres qui me sont sacrés ! Elle ne voulut pas que cette journée, cependant si heureuse, se passât sans qu’elle vît en particulier ce témoin des derniers momens du royal auteur de ses jours. Elle eut avec l’abbé Edggworth un entretien d’une heure, pendant lequel elle ne cessa de donner un libre cours et à sa douleur et à ses larmes.

Le 10 juin 1799, monseigneur le duc d’Angoulême épousa Madame Thérèse, fille de Louis XVI. La bénédiction nuptiale leur fut donnée par M. le cardinal de Montmorency, grand-aumônier de France, assisté du pasteur de l’église catholique de Mittau. S. Exc. prononça aux deux époux un discours admirable et touchant, que je regrette bien de ne m’être pas procuré.

Peu de jours après le mariage de L. A. R., M. le comte Étienne Damas épousa mademoiselle de Sérent, fille cadette de madame la duchesse de Sérent. L’acte de mariage de monseigneur le duc et de madame la duchesse