Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/130

Cette page a été validée par deux contributeurs.


circonstance. Nous trouvâmes à quelque distance de ce village cent trente voitures de biscuits venant de Kœnigsberg, et qui avaient été abandonnées sur la route. Nous les fîmes conduire par les soldats que nous parvînmes à réunir, et que nous payâmes de notre bourse. Ce précieux convoi ayant été dirigé sur Wilna, y fut distribué à la vieille garde.

Le passage du Niémen à Kowno faillit être fatal à M. Alloard. Il fut renversé du haut du pont avec son cheval, par une pièce d’artillerie qui, arrivant avec trop de précipitation, ne put être retenue par les soldats du train, dans la pente rapide qui était en avant de la tête de ce pont. Heureusement il ne se fit aucun mal, et se sauva à la nage avec son cheval.

Pendant le séjour des troupes à Wilna, l’Empereur passa une revue générale des divers corps et des diverses administrations de l’armée. La plaine où se trouvait réunie cette belle armée offrait le spectacle le plus imposant. On voyait briller dans les yeux des sol-