Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/13

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



INTRODUCTION
HISTORIQUE ET POLITIQUE.


LE traité de Tilsitt avait réconcilié la Russie avec la France ; mais Bonaparte, qu’une opinion exagérée de sa puissance poussait incessamment à des projets ambitieux, conçut de bonne heure celui d’envahir la Russie, sans laquelle, comme il le disait souvent lui-même, le système continental n’était qu’une chimère. Ce fut surtout depuis la fin de 1810 qu’on put aisément reconnaître que cette grande pensée le dominait. Le cabinet russe ne fut pas le dernier à s’en apercevoir. Les conférences d’Erfurth, dont le but apparent était de cimenter le traité de Tilsitt, déguisèrent mal les véritables intentions du conquérant, et les dispositions hostiles qu’il fit bientôt sur tous les points de son vaste empire achevèrent de dévoiler le secret de son insatiable ambition.