Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/408

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


besoins de l’armée ; c’est ce qui brouilla le général Damas, chef d’état-major de Kléber, avec le général en chef Menou. Damas était l’ami intime de Kléber ; Menou tenait plusieurs propos tendant à désapprouver la conduite de son devancier, lors de son traité avec la Porte. Il s’établit deux partis, les colonistes qui étaient les partisans de Menou, et les anti-colonistes, ou les amis de Kléber, parmi lesquels figuraient les généraux Damas, Lanusse, Reynier, etc.