Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/402

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Telle était l’armée d’Orient, forte de dix-huit mille hommes.

Au Caire, garnison : les 22e, partie de la 4e demi-brig. légère, 88e, 9e, 13e demi-brig.

À Damiette, la 2e légère et 32e de bataille, le 20e régiment de dragons.

À Alexandrie, les 69e, 61e demi-brigade, 10e régiment de dragons, 22e régiment de chasseurs à cheval ; dans la haute Égypte, la 21e légère, partie de la 88e de bataille ; plusieurs détachemens de cavalerie, ou régimens en garnison à Boulac.

À Rosette, la 18e demi-brigade de bataille, dont un détachement à Ramaniéh.

À Semenou et Menouf, la 25e de bataille ; à Boulenk, les 15e, 3e, 14e régimens de dragons ; à Foua, colonne de réserve laissée par Kléber ; la 75e demi-brigade, 7e régiment de hussards.

À Salahiéh, la 85e demi-brigade.