Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/236

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


du temps du voyageur Bruce, une princesse maure, nommée Sittina, dont il reçut l’accueil le plus gracieux. Les marchands de Berber nous apprirent que cette princesse était morte depuis plusieurs années, et qu’elle avait laissé une fille et un garçon qui régnait à Chaudi. La postérité de Sittina avait, dit-on, dans les traits, beaucoup de ressemblance avec le célèbre voyageur.

La caravane avait mis dix-huit jours pour se rendre à Drau ; elle avait continué sa route sur les mêmes chameaux qui l’avaient conduite depuis Berber jusqu’au-delà des cataractes, où elle s’était embarquée et rendue à Sienne.

Dans la route que suit cette caravane pour se rendre sur les bords du Nil, on trouve des villages où l’on peut se procurer des rafraîchissemens ; mais dans plusieurs parties on ne rencontre de l’eau que tous les deux jours, de sorte qu’il faut en porter dans des outres pour les besoins des hommes. Quant aux chameaux ils s’en pas-