Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/192

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le parti que je prendrai avec cet homme. Si je lui rends ce qu’il me demande, le préalable sera qu’il me remettra ses enfans en otages. — Hassan sort de chez moi ; il remet ici ce soir son fils en otage : c’est un homme âgé de trente ans. Il part sous peu de jours pour Damiette ; il paraît un peu instruit par malheur ; d’ailleurs son fils nous assure de lui. Je crois qu’il vous sera très-utile pour l’organisation du lac Menzaléh et de la province de Damiette, pour les communications avec El-Arich, et l’espionnage en Syrie. »

Dans une seconde lettre sur le même sujet, sous la date du Ier juillet, le général en chef s’exprima en ces termes : « Hassan-Toubar se rend décidément à Damiette ; il a laissé ici son fils en otage ; il compte habiter Damiette, ou du moins y laisser sa femme et sa famille pour assurer davantage de sa fidélité. Je lui ai restitué ses biens patrimoniaux. Quant aux femmes qu’il réclame, je n’ai rien statué parce que j’ai