Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/131

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE VII.

Combat de Saléhiéh. — Retour du général en chef au Caire. — Bataille navale d’Aboukir.

Pendant notre exploration géographique, nous ne négligeâmes rien pour avoir des renseignemens positifs sur la marche des mameloucks d’Ibrahim-Bey. Ce ne fut qu’aux approches de Belbéis que nous apprîmes qu’Ibrahim, réuni aux Arabes, venait de s’emparer de la plus grande partie de la caravane des Indes, avec laquelle il se disposait à passer en Syrie.

Nous marchâmes aussitôt dans la direction de Saléhiéh, pour la lui arracher des mains. Nous espérions avoir chacun de beaux schalls de cachemire. Le général en chef, après trois marches forcées, rassemblant toute la