Page:Baudelaire - Petits poèmes en prose 1868.djvu/357

Cette page a été validée par deux contributeurs.



DU VIN ET DU HASCHISCH
COMPARÉS COMME MOYENS
DE MULTIPLICATION DE L’INDIVIDUALITÉ