Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 9, 1922.djvu/237

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



JULIEN.

Là… Ce sera solide. Mais le hamac est-il bien à votre hauteur, Thérèse ? Essayez…

(La petite Thérèse s’assied.)

FRÉDÉRIQUE, (bas, à Julien.)

Ayez l’air de descendre avec les Castel et revenez dans trois minutes. (Julien s’éloigne. Elle reste seule avec les enfants et la femme de chambre.) Je crois qu’il vaut mieux emmener bébé. L’air est trop vif ! Il a bien dormi après déjeuner ?…


LA FEMME DE CHAMBRE.

Très bien, Madame.

(Elle s’en va à gauche, poussant la voiture.)

THÉRÈSE.

Maman, je voulais vous demander. J’ai pris ce livre dans la bibliothèque, est-ce que je peux le lire ?


FRÉDÉRIQUE.

Fais voir ! (Elle s’avance et tend le livre.) Oh ! un roman, je n’aime pas beaucoup ça.


THÉRÈSE.

Si je ne dois pas…


FRÉDÉRIQUE.

Attends que je me rappelle ce dont il s’agit… Non, la fin n’est pas pour ton âge… Somme toute, je préfère que tu lises autre chose.


THÉRÈSE.

Bien, maman, je vais le remettre.


FRÉDÉRIQUE.

Tu peux lire, si tu veux, une nouvelle que j’ai