Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/67

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


time et artistique d’une personne qui, en quelques mois de vie parisienne, a su conquérir une célébrité considérable, aussi bien dans la société mondaine que dans la société artistique… D’ailleurs, il me suffit de pénétrer dans cet intérieur : je vois tout de suite le goût et le luxe dont vous êtes entourée. L’atelier de travail, sans doute ?…


MADAME DE MARLIEW.

Oui, Monsieur ! le petit coin où ma fille sculpte, lit et reçoit quelquefois, quoiqu’elle vive un peu en sauvage…


LE JOURNALISTE.

Je serai tout à fait sincère. Je viens aussi de la part du journal vous demander si la nouvelle des fiançailles de Mademoiselle de Marliew avec un des plus grands représentants de l’aristocratie italienne est confirmable, et, dans ce cas, Madame, je vous aurais demandé l’autorisation de faire paraître, dans notre journal, une toute petite photographie des fiancés… C’est l’usage…


MADAME DE MARLIEW.

Mais, Monsieur, en effet, la nouvelle est exacte et officielle. (Avec orgueil.) Vous voyez là justement les fleurs quotidiennes que le prince de Thyeste envoie à sa fiancée…


LE JOURNALISTE.

Dans le seau ?… Ah ! c’est très intéressant, Madame… très intéressant…


MADAME DE MARLIEW.

Jusqu’à un certain point… mais je me mets à votre disposition si vous désirez quelques détails généraux.