Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/305

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le faut. Je reviens dans cinq minutes… et nous verrons !…


CHARLOTTE.

Où allez-vous ? Qu’est-ce que vous allez faire ?


JEANNETIER.

Vous sauver. Je vais faire ce que vous auriez dû faire dès le premier jour, dès que vous avez senti le traquenard. Vous, pendant ce temps, enfermez-vous dans votre chambre, ou cachez-vous au bout du jardin ; avec mon auto, dans trois minutes juste, je suis chez Monsieur Thiriot, le procureur de la République, notre ami, à vous comme à moi… sa maison est à deux pas de l’octroi… je lui explique sous le sceau formel du secret, avec des lettres en main et…


CHARLOTTE, (l’interrompant, avec un geste de découragement.)

Trop tard !… Je suis perdue !…


JEANNETIER.

Non, non, pas encore… Ce soir, vous le seriez peut-être, pas maintenant… les preuves sont accablantes. Monsieur Thiriot le fera filer, peut-être même arrêter…


CHARLOTTE.

À quoi bon ?… Quand cette porte va s’ouvrir, tout sera dit !…


JEANNETIER.

Non !… Seulement, pas une minute à perdre…