Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/215

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BERNIER.

Madame s’est levée ?… Elle est là ?… Je peux entrer ?


L’INFIRMIÈRE, (paraissant.)

Non, monsieur, madame n’est pas là.


BERNIER.

Où donc est-elle ?


L’INFIRMIÈRE.

Elle s’est levée… et elle est sortie.


BERNIER.

Mais c’est d’une imprudence folle !… elle est trop faible… Où ?… Dans le jardin ?


L’INFIRMIÈRE.

Non, monsieur, madame est partie.


BERNIER.

Vous dites ?… Partie ?…


L’INFIRMIÈRE.

Oui… elle a voulu… c’est elle… partie avec un monsieur, qui est venu la chercher…


BERNIER.

Avec !…


L’INFIRMIÈRE.

… un monsieur, dont je ne sais pas le nom… grand… une barbe courte… un peu blonde… et des cheveux sur le front, je crois bien.


BERNIER.

C’est impossible !… voyons, voyons !…