Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/161

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA PRINCESSE.

Entrez.


LE VALET.

Monsieur Bernier demande si madame la princesse peut le recevoir ?


LA PRINCESSE.

Faites attendre au salon blanc. J’arrive…


LE PRINCE.

Non pas, non pas… Vous êtes chez vous ; je me retire… Et, d’ailleurs, je serai enchanté de lui serrer la main à ce garçon… Il est tout à fait sympathique… (Le valet sort.) Mon cher Rivet, nous allons monter définitivement chez moi. Prenez ceci… Ah ! mon plaid aussi !…

(Il prend ses couvertures sur le bras et se couvre la tête.)


Scène V


Les Mêmes, BERNIER


LE PRINCE, (à Bernier qui arrive.)

Bonjour, cher monsieur ; entrez donc…


BERNIER.

Princesse.


LE PRINCE, (lui serrant la main.)

Je vous demande pardon de vous fausser compagnie, mais nous avons, monsieur et moi, quelques affaires à mettre en ordre. Je suis heureux, toutefois, de vous serrer la main… et de vous féliciter… J’ai été au cercle Volney, hier… Vous avez