Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/142

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BERNIER.

Trépigne pas… Laisse-toi faire… Na… à la bonne heure… au dodo !… (Maintenant, elle est sans révolte, comme une chose. Il la soulève dans ses bras.) Tout doucement… tout doucement…


LOLETTE.

J’ai du chagrin… que j’en ai !…


BERNIER.

Là, vois-tu… Allons, viens, viens…


LOLETTE, (se laisse entraîner enfouie dans ses bras, et sanglote.)

Pauvre Loulou ! Ta pauvre Loulou… !


RIDEAU