Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/132

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tout coeur ce que je vous souhaite… Pour l’instant, vous montez, vous montez… veillez-y, que vous ne vous cassiez pas les ailes… prenez garde !


LOLETTE, (figée.)

Adieu, monsieur.


ROUCHARD.

Si vous voulez… Adieu…

(Il y a de l’émotion dans sa voix. Il s’incline légèrement et sort par la porte de gauche. Lolette reste là un instant, immobile, et puis se laisse aller, sur un siège, sans bouger, les bras ballants.)


Scène XI


LOLETTE, MADAME GARZIN, puis LA DANSEUSE


MADAME GARZIN, (de loin.)

Ah ! chérie, vous étiez là ? (Lolette ne bouge pas. Madame Garzin descend.) Qu’est-ce que vous faites ? Je vous cherchais ? Pourquoi êtes-vous rapla-pla comme ça… sur cette chaise ?… Vous êtes malade ?…


LOLETTE.

Je ne sais pas ce que j’ai tout à coup… Ces gens !… cette soirée !…


MADAME GARZIN.

Eh bien, quoi, cette soirée ? Venez l’achever… et plus gaiement que ça encore !