Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/321

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



POLICHE.

Pourquoi ?


ROSINE.

Parce que tu n’as pas envie de chanter du tout !…


POLICHE.

Mais si…


ROSINE.

Mais non. Je t’ai déjà dit cent fois de ne pas te croire obligé de paraître gai… Ta mélancolie ne me déplaît pas…


POLICHE.

Tu le dis avec ironie ?


ROSINE.

Et Lidoire, où est-il ?


POLICHE.

Peut-être dehors… (Il va sur le perron et appelle.) Lidoire ! Lidoire !


LA VOIX D’AUGUSTINE.

Il est avec moi dans la lingerie.


POLICHE.

Il est avec Augustine, ne t’inquiète pas.


ROSINE.

C’est curieux !… À Paris, il voulait sortir tout le temps. Ici, il ne met pas le nez dehors !


POLICHE.

C’est un chien qui n’aime pas la campagne, voilà tout. Il y en a beaucoup comme ça… À peu près tous les animaux, d’ailleurs. Seulement, ils