Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/206

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


française, reprise, volte, assouplissement, ongles en face, assis, hanches en dehors, repos, à terre… chocolat. Avec ce petit travail-là on est dressé pour le reste de sa vie.


ROSINE.

Le fait est…


POLICHE.

Tenez, en attendant le reste de votre vie, voilà votre madère !


SAINT-VAST.

Je voudrais bien tout de même me laver un peu les mains…


LE GARÇON.

Voici, monsieur, une fontaine.


SAINT-VAST.

Ah ! bien.


ROSINE.

Et nous allons nous recoiffer ; tu viens, Thérésette ?


THÉRÉSETTE.

Oui… Nous en profiterons pour préparer la table. (À Poliche.) Eh bien ? et cette omelette surprise ?


POLICHE.

On devait m’avertir quand ce serait prêt en bas.


LE GARÇON.

Mais, c’est prêt, monsieur…


LAUB.

Oui, oui, cette omelette ?