Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/98

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MISSY, avec un sourire contracté.

Vous me la rendrez un jour si vous le voulez… ou jamais.


NEKLUDOFF.

Écoutez-moi… si vous saviez…


MISSY.

Pas un mot de plus, Dimitri… Vous avez de moi ce que vous vouliez : nous n’avons plus rien à nous dire maintenant… (Appelant désespérément Natacha dans le salon.) Natacha ! Natacha !



Scène VI


Les Mêmes, NATACHA, qui accourt.


NATACHA.

On dirait que vous avez pleuré. Vous ne vous êtes pas disputés ?


MISSY, nerveuse et éperdue.

Vous êtes folle !… Oh ! c’est joli, vos fleurs sur votre corsage… Je voulais vous dire… oui, au fait, vous savez mon dessin ?… voulez-vous venir le voir dans ma chambre… Oh ! j’ai fait un progrès énorme… mon professeur est très content…

(Elle l’entraîne en courant, et l’on entend leur babil se perdre derrière les palmiers.)