Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/86

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MISSY.

Qu’avez-vous, Dimitri ?


NEKLUDOFF.

Rien… mais en effet, je ne sais… une impression en entrant ici… j’ai senti tout à coup une atmosphère de ridicule extraordinaire… Ce Kolossow est idiot… Votre mère ne s’est jamais décolletée de façon aussi saugrenue pour son âge.


MISSY.

Vous l’avez toujours vue ainsi.


NEKLUDOFF.

C’est possible… L’accomplissement de certains gestes, de certaines habitudes de vie, se révèlent parfois soudain à nous dans toute leur stupide inutilité. Alors, on a la honte de soi-même… et le dégoût des autres… Excusez-moi.


MISSY.

Vous êtes dur. Vous voulez me faire de la peine… J’aime mieux ne pas vous donner cette triste satisfaction.

(Elle se retourne les yeux rouges.)

NATACHA, qui joue au ping-pong pendant que son mari la regarde faire.

Missy, apprends donc un jour à mon mari les règles du ping-pong.


MISSY.

Oh ! Ignaty est un homme trop grave ! Je ne le