Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/49

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rai jamais… Ah ! c’est mal… Laissez-moi m’en aller, Dimitri.


NEKLUDOFF.

Eh bien, pars si tu veux.

(Il ouvre les deux bras tout grands. Katucha, la tête dans sa poitrine, soupire.)

KATUCHA.

Je veux m’en aller… Je veux m’en aller…

(Et en disant cela, elle se serre tout contre lui.)

Dehors, les chants se mêlent dans la nuit bleue :

Christ est ressuscité !



RIDEAU