Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.



MATROBLA.

À la messe de nuit, Matrena… Ces demoiselles l’ont emmenée sur le siège de la voiture.


MATRENA.

Sur le siège de la voiture !


LA SERVANTE.

En robe blanche.


MATRENA, bougonnant.

Une fille de vachère ! Sur le siège de la voiture, maintenant !


MATROBLA, bas à la servante.

Entends-la marmonner.


LA SERVANTE.

Oui, Matrena.


MATRENA.

Mêlez vous de ce qui vous regarde, vous ! Ce n’est pas à vous que je m’adresse… Au torchon ! Que faites-vous, à cette heure, à fouiller dans les affaires de Dimitri Ivanowitch ?


LA SERVANTE, interrompt brusquement et vient se placer devant elle avec un sourire malin au coin des lèvres.

Christ est ressuscité.


MATRENA, l’embrassant.

En vérité, Christ est ressuscité ! (Dans les dents.)