Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/158

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bas.) Est-ce là qu’a été… mis… l’enfant… Vous le rappelez-vous ?

(Silence.)

MASLOWA.

Au cimetière… à gauche… dans la grande allée.

(Silence. La Maslowa retient ses larmes.)

NEKLUDOFF.

Pensez à tout ce dont vous aurez besoin pour la route.


MASLOWA.

Je n’ai besoin de rien, merci.


NEKLUDOFF.

Eh bien… alors… adieu ?…


MASLOWA.

C’est cela, adieu…


NEKLUDOFF.

Vous n’avez plus rien à me dire avant votre départ ?


MASLOWA.

Non… Si… Il y a la petite Fédosia qui voudrait bien vous remercier de l’avoir fait mettre ici… Vous ne l’avez pas vue, en entrant ?… Elle est là…


NEKLUDOFF.

Faites-la venir.


MASLOWA, va à la porte et appelle.

Fédosia… Fédosia…