Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/155

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NEKLUDOFF, d’un ton froid et indifférent.

Je vous apporte une mauvaise nouvelle : votre pourvoi est rejeté.


MASLOWA.

Je le savais d'avance.

(Elle laisse tomber sa tête dans ses mains.)


NEKLUDOFF.

C’est inutile de vous désespérer, on peut encore compter sur un recours en grâce et…


MASLOWA, avec un geste.

Oh ! ce n’est pas cela qui…


NEKLUDOFF.

Et qu’est-ce donc ?


MASLOWA.

Je vois bien à votre regard… vous avez rencontré quelqu’un d’ici, et on vous a dit…


NEKLUDOFF, sèchement.

Bah ! cela n’a aucune espèce d’importance, vous faites ce qu'il vous plaît et je n’ai pas à m’en occuper… cela vous regarde… Parlons d’autre chose, je vous prie… et rapidement. Allons, tenez, voilà le recours ; il faut que vous signiez ici.


MASLOWA, les yeux pleins de larmes.

Où signer ?