Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/152

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène VI


NEKLUDOFF, L’INTERNE, NIKHINE


NEKLUDOFF.

Salut, Nikhine. Eh bien, c’est fait ?


L’INTERNE.

Excellence, vous arrivez à propos… C’est le dernier jour qu’elle passe ici, votre protégée… Je viens de recevoir justement à la minute, l’ordre du médecin chef de la faire réintégrer la section des femmes.


NEKLUDOFF.

Et pourquoi l’y ramène-t-on ?


L’INTERNE, riant.

Bah ! vous savez, Excellence, c’est une espèce comme ca. On vient de la trouver en train de faire des siennes avec un infirmier… Oui… ces femmes-là, on a beau s’occuper d’elles… à part ça, elle ne travaillait pas trop mal, surtout si on songe à l’endroit d’où elle sort… Ahl la vie va devenir plus dure maintenant… Mais il leur faut toujours faire des farces, à ces femmes-là… C’est plus fort qu’elles.


NEKLUDOFF.

C’est bien… laissez-nous… je vous remercie.

(L'interne sort.)