Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/140

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



FÉDOSIA.

Regarde ton image… Regarde comme tu étais jolie, Catherine.

(Elle lui remet la photographie, droite, dans la main.)

LA MASLOWA, répétant comme une enfant.

Oui, j’étais jolie…


FÉDOSIA.

Tout le monde dort, ma parole.

(La nuit est faite. Silence. Tout d’un coup on entend un bruit singulier dans le fond du dortoir.)

LA MASLOWA, se redressant.

Écoute !


FÉDOSIA.

Quoi ?…


LA MASLOWA.

Ce bruit.

(On dirait que quelqu'un sanglote dans le dortoir.)

FÉDOSIA.

Ah ! c’est encore cette ordure de grande rousse !…


LA MASLOWA, un doigt sur la bouche, mystérieuse.

Chut ! il ne faut pas dire ça… Elle aussi… elle aussi…


FÉDOSIA, ne comprenant pas ce qu’elle veut dire.

Quoi, elle aussi ?…