Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 2, 1922.djvu/274

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADAME HEIMAN.

Oui, couvrez-vous bien.


ISABELLE.

Merci, je suis prête.


MADAME HEIMAN.

Allons, venez.


ISABELLE.

Ah ! mon Dieu, mon Dieu !… Passez, je vous en prie.

(Elles sortent.)
(La bonne arrange le feu, puis elle allume une grande lampe à pied, derrière le canapé, qui se trouve auprès de la cheminée.)


Scène XI


JEANNINE, La Bonne.


JEANNINE, ouvrant doucement la porte.

Ces dames sont parties ?


LA BONNE.

À l’instant.


JEANNINE.

En voiture ?… Savez- vous où elles allaient ?


LA BONNE.

Non, mademoiselle.


JEANNINE.

Bon.


LA BONNE.

Mademoiselle veut-elle que j’allume la lampe maintenant ?


JEANNINE.

Oui.

(Un temps.)

LA BONNE allume la lampe.

Il a fait une belle journée aujourd’hui !