Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/326

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LEGARDIER.

Je leur cède la place, je m’efface… ravi de voir que tu ne renonces pas au tourisme d’idées, quoi que tu en aies.


BARNAC.

Je ne te renvoie pas.


LEGARDIER.

Je reviendrai dimanche… Tout de même, ne te fatigue pas trop à faire du transcendantal avec tes deux philosophes… Il y a les droits de la grippe.


BARNAC.

Rassure-toi… D’autant plus qu’ils sont là avec leur gouvernante.


LEGARDIER.

Comment, avec leur gouvernante ?…


BARNAC.

Qu’est-ce qui t’étonne là-dedans ?… Même ceux d’entre nous qui possèdent la grande sagesse humaine ont toujours besoin d’être guidés. Ah ! les voilà !

(Entrent Colette et Jacques, puis leur gouvernante.)


Scène VII


Les Mêmes, COLETTE, JACQUES, LA GOUVERNANTE


JACQUES ET COLETTE.

Bonjour, tonton Poum !

(Ils sautent au cou de Barnac avec effusion.)