Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/318

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GENIUS.

Soyez psychologue, Guérin. Il n’y a rien là qui puisse le chagriner… Racontez, avec force détails.


GUÉRIN.

D’abord : deux choses distinctes. Ce qui regarde la Société qui, elle, ne peut pas poursuivre nominalement…

(Entre Mademoiselle Morel.)


Scène III


Les Mêmes, MADEMOISELLE MOREL


MADEMOISELLE MOREL.

Bonjour, Guérin… Bonjour, Monsieur Genius… Où est Racine ?… Comment, Racine n’est pas là ?…


GUÉRIN.

À côté… Il donne une audition à une petite poule. Je vais le chercher.


MADEMOISELLE MOREL.

Je vous en prie, ne le dérangez pas. Je ne fais qu’entrer et sortir… Je reviendrai tout à l’heure… Je cours au Théâtre-Français ; l’administrateur m’a fait mander… mais je n’ai pas voulu passer devant ses fenêtres sans prendre des nouvelles de notre grand homme. Comment va-t-il aujourd’hui ?


GUÉRIN.

Mieux… Il se plaint moins de son rhume… Ce n’est plus que l’affaire de peu de jours…