Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/256

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA FOULE

— Allons, ne vous défendez pas, mademoiselle !

— Je suis sûre que vous danserez si bien !

— Oh ! oui, ce sera amusant !

— Pour nous faire plaisir…


DANIEL.

L’orchestre !…


MARTHE, (bas.)

Vous êtes horrible !


DANIEL.

Ah ! ah ! vraiment, tu trouves !… (Haut.) Nous y sommes. (À Marthe.) Le supplice est trop dur !… Mais je t’attacherai à la queue de cette valse tournoyante, pour qu’elle t’emporte…


MARTHE.

Vous êtes fou !… vous avez la fièvre…

(La musique attaque une valse. — Daniel entraîne Marthe brusquement. Ils dansent.)

LA FOULE.

— C’est bien !… Laissez-vous conduire.

— Bravo !… vous voyez qu’elle danse très bien !…

— En mesure, Daniel… Ça va !

— Prenez garde au banc…

(Silence de la foule.)