Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/247

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MAXIME.

On verra, on verra !


MARTHE.

Maxime !…


MAXIME.

Tu obéiras…


MARTHE.

Non. Tiens, encore ce baiser… pour te dire adieu… tiens… tiens… Va-t’en… Tu n’as pas entendu ?…


MAXIME.

Rien.


MARTHE.

J’ai l’oreille plus fine que toi… Il y a quelqu’un derrière ces arbres, à droite…


MAXIME.

Sans doute quelque musicien qui vient au rond-point…


MARTHE.

Va-t’en… vite… Notre absence doit paraître inexplicable à Daniel… Va lui dire que je reste à attendre au rond-point… Il est l’heure, d’ailleurs, grandement, je crois, de commencer les danses… Demande qu’on envoie l’orchestre par ici…


MAXIME.

Je te reverrai tout à l’heure. Nous prendrons des décisions… Cette conversation n’est pas finie…