Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/236

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GRAND’MÈRE.

Oh ! pardon… Mon petit-fils… arrivé d’hier tout exprès pour cette fête… Il repart demain rejoindre son père, qui n’a pu s’absenter de ses affaires.


MAXIME.

Monsieur…


GRAND’MÈRE.

Maintenant, il va être temps de terminer le tour du propriétaire, si nous ne voulons pas retarder le feu d’artifice… Il va falloir aussi installer les musiciens.


UNE INVITÉE.

Vous en avez donc trouvé dans le pays ?


GRAND’MÈRE.

Oui… Un orchestre de passage. Ils ont donné hier un concert en ville, au Café Central… Prenons par ici, si vous voulez bien.


DES INVITÉS.

Vous nous guidez.


MAXIME, (bas à Marthe.)

Reste, j’ai à te parler…


MARTHE, (bas.)

Je ne peux pas, on s’apercevra de notre absence.