Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/227

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pas ? J’ai la main tremblante un peu aujourd’hui. Ton écriture n’est pas fameuse… mais ce sera toujours plus lisible… Mets-toi ici… Tiens… Ah ! pendant que tu y es… (Elle installe René à la table.) écris aussi l’adresse de Maxime à la maison sur cette enveloppe. C’est pour la lettre où nous lui annonçons la guérison de Daniel… Merci… (Haut et en appuyant.) Je mets l’enveloppe sur ces livres, Marthe. Tu l’y prendras, si tu veux, et quand tu voudras, — toi-même… (À René.) Là, écris bien lisiblement… applique-toi… (Elle se rapproche de Marthe, sombrée dans un fauteuil, et la voix plus douce :) Marthe ?


MARTHE, (relevant la tête.)

Quoi ?

(Brusquement la porte de la chambre s’ouvre et Daniel fait irruption.)




Scène IX


Les Mêmes, DANIEL.


DANIEL, (marchant seul.)

Je ne puis plus y tenir… J’ai vraiment trop de joie au cœur pour dormir.