Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/226

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GRAND’MÈRE.

Voulez-vous faire monter monsieur René, s’il vous plaît ?

(La bonne sort.)

MARTHE.

C’est René qui va copier cette lettre ?


GRAND’MÈRE.

Oui… J’aime mieux cela… J’ai supprimé le nom du destinataire… et n’ai pas signé… en sorte qu’il copiera ces lignes comme un exemple.


MARTHE.

Un exemple !… Vous êtes amère.


GRAND’MÈRE.

Non, mon enfant.

(Silence glacial. — René entre.)


Scène VIII


Les Mêmes, RENÉ.


GRAND’MÈRE, (rapidement.)

René, ton frère est guéri… Tu iras l’embrasser tout à l’heure… Il dort maintenant. En attendant, tu vas me copier ceci, dont j’ai besoin, n’est-ce