Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/209

Cette page a été validée par deux contributeurs.



GRAND’MÈRE. (Elle entre dans la chambre en disant :)

Allons, Marthe, je vais le faire porter jusqu’à la chaise longue, pour qu’il repose à l’aise… Il se sent très fatigué.


DANIEL.

Tout seul.


GRAND’MÈRE.

Jamais de la vie.

(Dans la chambre elle fait signe à deux bonnes qui entrent.)

DANIEL, à Marthe.

Vous, restez-là, mademoiselle… on n’a plus besoin de vous…

(Soutenu par les trois femmes, Daniel passe dans la chambre.)

La voix de DANIEL.

Va, va, je m’arrangerai tout seul.



Scène VII


MARTHE (seule, puis) GRAND’MÈRE.


GRAND’MÈRE, (rentrant.)

Quelle vie soudaine, Marthe ! Est-ce possible ?