Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/197

Cette page a été validée par deux contributeurs.


porter le malade à l’air… Pousse le fauteuil… Voilà les coussins… Dépêche-toi… (À Marthe en la dérangeant.) Pardon, mademoiselle…

(Marthe se retire dans le fond… un peu oppressée, elle s’évente avec son mouchoir. — On entend la voix de Daniel dans la chambre.)

DANIEL, (dans la chambre.)

Je marche presque, grand’mère.


GRAND’MÈRE.

Tu vois !… Qu’est-ce qu’on te disait !

(Ils apparaissent. Daniel est porté sur un fauteuil par le médecin et par une servante. On l’étend près de la fenêtre.)


Scène IV


Les Mêmes, GRAND’MÈRE, MARTHE, DANIEL, LE MÉDECIN.


DANIEL.

C’est singulier, cette force subite… Je ne me suis jamais senti aussi bien…


LE MÉDECIN.

C’est la réaction…