Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 1, 1922.djvu/185

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pole… et puis le fils de Burenn le cordonnier, on dit… Il avait conservé l’appareil…


TROISIÈME BONNE.

Je n’ai pas encore vu le malade, moi… Ils ne mangeaient pas à la table d’hôte…


PREMIÈRE BONNE.

Non… Moi, je l’ai rencontré l’autre jour dans l’escalier…


TROISIÈME BONNE.

Mais comment c’est-il arrivé tout cela ?


PREMIÈRE BONNE.

Je crois qu’il ne devait pas avoir beaucoup de sang dans les veines, avant l’accident… Il faisait peine à voir… Je ne sais pas au juste comment ça s’est passé… On l’a trouvé, en tout cas, sur le chemin de Belvoir où il était allé se promener seul… Et comme, a dit sa grand’mère, il tombait quelquefois dans des syncopes, il se sera peut-être laissé aller sur une pierre… Il se sera fait une blessure. Le portier dit qu’il a vu du sang… Peut-être bien cause de faiblesse tout simplement, je ne sais pas… Ce qu’il y a de sûr, c’est qu’il avait déjà l’air d’être à bout de forces et de sang…


TROISIÈME BONNE.

Ils voyagent trois avec lui, n’est-ce pas ?