Ouvrir le menu principal

Page:Bastiat - Proudhon - Interet et principal, Garnier, 1850.djvu/113

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Banque se substituer entièrement au numéraire ; il y a seulement tendance à cette substitution. Or, voici ce qui résulte de cette tendance.

La Banque, spéculant, et avec pleine sécurité, sur le crédit public, sûre d’ailleurs de ses recouvrements, ne limite pas ses escomptes au montant de son encaisse ; elle émet toujours plus de billets qu’elle n’a d’argent : ce qui signifie que pour une partie de ses crédits, au lieu de remettre une valeur réelle et d’opérer un véritable change, elle ne fait qu’un transport d’écritures, ou virement de parties, sans aucun emploi de capital. Ce qui tient ici lieu de capital à la Banque, c’est, je le répète, l’usage établi, la confiance du commerce, en un mot, le crédit public.

Il semble donc qu’alors le taux de l’escompte doive baisser dans la proportion de la surémission des billets ; que si, par exemple, le capital de la Banque est 90 millions, et la somme des billets 112 millions, le capital fictif étant le quart du capital réel, l’intérêt de 4 p. 100 devra se réduire, pour les escomptes, à 3. Quoi de plus juste, en effet ? Le crédit public n’est-il pas une propriété publique ? Les billets surémis par la Banque n’ont-ils pas pour gage unique les obligations réciproques des citoyens ? L’acceptation de ce papier, sans gage métallique, ne repose-t-elle pas exclusivement sur leur confiance mutuelle ? N’est-ce pas cette confiance qui crée seule toute la probabilité du signe ? En quoi le capital de la Banque y est-il intervenu ? En quoi sa garantie y paraît-elle ?

Vous pouvez déjà, par ce simple aperçu, juger combien est fausse votre proposition n° 3, suivant laquelle : baisse d’intérêt suppose augmentation corrélative de capitaux. Rien n’est plus faux que cette proposition : il est démontré, au contraire, par la théorie et par la pratique de toutes les banques, qu’une banque peut très-bien tirer un intérêt de i p. 100 de ses capitaux en mettant à 3 p. 100 le taux de ses escomptes : nous verrons tout à l’heure qu’elle peut descendre beaucoup plus bas.

Pourquoi donc la Banque, qui, avec 90 millions de capital, émet, par hypothèse, pour 112 millions de billets ; qui, par conséquent, opère, à l’aide du crédit public, comme