Page:Bastiat - Proudhon - Interet et principal, Garnier, 1850.djvu/110

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


savez pas le premier mot des choses dont vous avez entrepris de parler, ni du capital, ni de l’intérêt, ni du prix, ni de la valeur, ni de la circulation, ni de la finance, ni de toute l’économie politique, pas plus que de la métaphysique allemande.

Avez-vous, dans votre vie, entendu parler de la Banque de France ? Faites-moi le plaisir, quelque jour, d’y jeter le pied ; ce n’est pas loin de l’Institut. Vous trouverez là M. d’Argout, qui, en fait de Capital et d’Intérêt, en sait plus que vous et que tous les économistes de Guillaumin. La Banque de France est une compagnie de capitalistes, formée, ilya une cinquantaine d’années, à la sollicitation de l’État, et par privilége de l’État, pour exercer l’usure sur tout le territoire de France. Depuis sa fondation, elle n’a cessé de prendre de continuels accroissements : la Révolution de Février en a fait, par l’adjonction des banques départementales, le premier pouvoir de la République. Le principe sur lequel cette compagnie s’est formée est exactement le vôtre. Ils ont dit : Nous avons acquis nos capitaux par notre travail, ou par le travail de nos pères. Pourquoi donc, en les faisant servir à la circulation générale, en les mettant au service de notre pays, n’en tirerions-nous pas un salaire légitime, quand le propriétaire foncier tire un revenu de sa terre ; quand le constructeur de maisons tire loyer de ses maisons ; quand l’entrepreneur tire de sa marchandise un bénéfice supérieur aux frais de sa gestion ; quand l’ouvrier qui assemble nos parquets fait entrer dans le prix de sa journée un quantum pour l’usure de ses outils, lequel quantum dépasse assurément ce qui serait nécessaire pour amortir la somme qu’ils lui ont coûtée ?

Cette argumentation, vous le voyez, est on ne peut plus plausible. C’est celle qu’on a opposée de tout temps, et avec juste raison, à l’Église, quand elle a voulu condamner l’intérêt exclusivement à la rente ; c’est le thème qui revient dans chacune de vos lettres.

Or, savez-vous où ce beau raisonnement a conduit les. actionnaires, que je liens tous, ainsi que M. d’Argout, pour très-honnêtes gens, de la Banque de France ? — Au vol ; oui, monsieur, au vol le plus manifeste, le plus éhonté, le